L’Internet des Objets, une révolution à laquelle personne ne pourra échapper

- Advertisement -

Parmi les révolutions qui nous attendent dans le domaine des TIC, l’internet des objets figure en bonne place aux côtés de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Sans aller jusqu’à développer les nuances sémantiques entre le concept anglophone d’internet of things et sa traduction française, l’internet des objets, nous avons voulu creuser un peu pour vous permettre de mieux comprendre quelque chose qui va avoir une incidence majeure dans notre vie de tous les jours, et ce pour les années à venir.

Dave Evans, PDG de Stringify et ancien Chief Futurist de Cisco, expliquait en 2011 que c’est au MIT, le Massachusetts Institute of Technology de Boston, que l’IoT est né. Il livrait dans un rapport interne de Cisco que « l’IoT correspond simplement au moment où il y a eu plus « de choses ou d’objets » connectés à Internet que de personnes ».

Des objets connectés qui communiquent entre eux

– Advertisement –

Dans le principe, dès qu’on parle d’internet des objets, la notion de capteur est tout de suite présente comme on peut le voir dans la vidéo signée Intel. Ces capteurs, contenus dans des objets, permettent d’accumuler de l’information qui sera ensuite exploitée par des data centers ou d’autres systèmes complexes à un moment où de nouvelles solutions de connectivité apparaissent, particulièrement en environnement mobile, notamment au travers du cloud et du big data.

L’IoT correspond simplement au moment où il y a eu plus « de choses ou d’objets » connectés à Internet que de personnes.

De nombreux domaines économiques vont profiter du développement de l’internet des objets, à tel point qu’on imagine déjà l’émergence de nombreux métiers et naturellement la disparition de plusieurs de ceux qu’on connait aujourd’hui. C’est notamment le cas pour :

  • l’énergie ;
  • les transports ;
  • l’automobile ;
  • l’agriculture ;
  • les assurances ;
  • la santé.

Il faut dire que le mouvement autour des objets connectés n’en est qu’à ses débuts. Le grand public est déjà familiarisé avec quelques objets du quotidien, notamment les montres connectées, les bracelets connectés qui ouvrent de nouvelles possibilités autour du suivi d’une activité physique, la domotique qui permet dans les maisons d’automatiser le chauffage, les stores ou la sécurité, ou encore les voitures autonomes qui suscitent l’intérêt et déchainent les passions.

Mais, car il y a toujours un mais, la révolution des objets connectés et des masses de données qu’ils accumulent pose aussi un problème de sécurité inédit à ce jour. De façon volontaire, les individus et les organisations stockent de plus en plus de données qui peuvent être piratées. La cybersécurité est donc aussi le grand enjeu des prochaines années…

Auteur : Jean-Gilles Oyone
Photo et vidéo : © Intel

You might also like More from author