Facebook & Co déclarent la guerre au terrorisme

- Advertisement -

Régulièrement critiqués pour leur permissivité face à la prolifération de contenus faisant l’apologie du terrorisme, les réseaux sociaux réagissent (enfin).

Le 5 décembre, Facebook a annoncé sur son site corporate un partenariat avec Microsoft, Twitter et YouTube pour « aider à atténuer la diffusion de contenu terroriste en ligne ». « Il n’y a pas de place pour des publications faisant l’apologie du terrorisme dans les services que nous proposons », lit-on dans le communiqué.

Sur la forme, le partenariat annoncé consiste en la création d’une base de données commune répertoriant des publications signalées comme étant associées à du terrorisme. Ces dernières recevront identifiées grâce à une signature numérique qui permettra de les traquer systématiquement sur toutes les plateformes administrées par les 4 sociétés.

– Advertisement –

Comme le relève le magazine Wired, l’annonce survient 4 jours après que Vera Jourova, commissaire européenne à la Justice ait tancé les géants du web pour ne pas avoir respecté les engagements pris dans le cadre du Code de conduite relatif aux discours haineux illégaux en ligne signé avec la Commission européenne en mai dernier. Ce dernier prévoyait notamment que les publications incriminées soient retirées dans un délai de 24 heures.

Le nouveau partenariat vient donc rappeler la détermination des compagnies signataires à combattre la propagande extrémiste qui a trouvé dans les réseaux sociaux un terrain propice à la radicalisation et le recrutement en masse de terroristes. Il reste désormais à constater l’efficacité sur le terrain du nouveau dispositif mis en place par les géants du web, qui précisent dans leur communiqué que les contenus suspects ne seront pas automatiquement supprimés.

You might also like More from author