30.000 DH à gagner dans un concours de cybersécurité au Maroc !

- Advertisement -
Un concours organisé le 7 octobre 2017 au Technopark Casablanca par LMPS Group propose de tenter de gagner 30.000 DH lors d’une soirée de hacking baptisée « RedEye Hack Night ». Une première dans la lutte pour une meilleure stratégie de cybersécurité au Maroc ?

Les cybermenaces sont partout et constitueront dans quelques années l’essentiel des risques économiques à l’échelle mondiale. La dernière enquête sur la cybercriminalité menée par Pricewaterhouse Coopers (PwC) en 2016 indique que les cybercrimes représentent 32% des crimes économiques dans le monde, contre « seulement » 24% deux ans auparavant. Ce qui fait de la cybercriminalité le 2e crime économique le plus répandu derrière le détournement d’actifs (1er avec 64%) et devant la corruption et les pots de vins (3e avec 24%). Cette même étude indique qu’à l’échelle globale, les mesures légales prises par les Etats pour combattre la cybercriminalité sont jugées insuffisantes (44% des personnes interrogées pensent que non, versus 28% qui voient une amélioration de la réponse légale). En attendant des chiffres précis sur la cybercriminalité et la cybersécurité au Maroc, il faut savoir qu’en France, d’après le cabinet Pwc, la cybercriminalité est devenue la 2e fraude la plus fréquente dans les entreprises (53%) quasiment à égalité avec la fraude aux actifs (56%), ce qui donne bien une idée des tendances actuelles…

– Advertisement –

À l’instar de ce qui se fait à l’international, LMPS ambitionne, à travers cette première édition de RedEye Hack Night, de développer une plate-forme d’échanges collaborative des compétences à travers la mise en compétition de équipes d’étudiants et de technophiles autour de la cybersécurité.

Karim Hamdaoui, fondateur de LMPS.

Les réponses varient naturellement en fonction des pays. Certains Etats disposent de plus de moyens ou d’une vraie stratégie pour combattre la cybercriminalité, voire pour la dissuader ou la prévenir. Parmi ces moyens, un arsenal juridique plus complet mais aussi la création d’organisations étatiques ou para-étatiques spécialisées dans la lutte contre les cybercrimes, à l’image de la DGSSI au Maroc ou de l’ANSSI en France. Une stratégie globale en découle et divers évènements ou initiatives permettent d’en démultiplier les effets, en y associant le patronat pour les entreprises et bien entendu le grand public, via les écoles, les universités et même la publicité.

Cybercriminalité et menaces de cybersécurité - Dessin DR
Cybercriminalité et menaces de cybersécurité – Dessin DR

Dénicher parmi les hackers de nouveaux talents pour améliorer la cybersécurité au Maroc

L’initiative du Groupe LMPS consistant à organiser au Technopark de Casablanca le 7 octobre 2017 « un concours de hacking et de cybersécurité de 12 heures non stop » doté pour l’équipe gagnante d’un prix cash de 30.000 DH se place dans ce contexte global. Elle vise à la fois à sensibiliser le grand public sur les dangers de la cybersécurité au Maroc, mais aussi et surtout à faire prendre conscience aux acteurs économiques de la dangerosité de la cybercriminalité et à créer des vocations parmi les nombreux talents IT que compte le Maroc. En effet, quels que soient les performances des systèmes d’information, la place de l’humain dans le dispositif de cybersécurité est essentielle. C’est l’humain qui représente la première faille de sécurité, c’est l’humain qui représente la première piste de solution et c’est par l’humain que les systèmes d’information évoluent et se musclent.

Cette messe festive et studieuse qui s’étend sur une nuit blanche démarrera à 19 heures à la salle des conférences du Technopark.
Elle se veut une contribution citoyenne de notre entreprise pour promouvoir auprès des jeunes et des diplômés passionnés du digital
le potentiel de carrières et d’employabilité dans le domaine
de la cybersécurité et du hacking.

Amine Hilmi, directeur général de LMPS Group.

En proposant à des équipes de 3 personnes – représentant des acteurs aussi divers que les étudiants et les entreprises opérant dans la sécurité de l’information, le hacking ou la cybersécurité au Maroc – de gagner 30.000 DH soit un peu moins de 3.000 euros lors d’un concours dédié à la cybersécurité, le Groupe LMPS basé à Casablanca veut apporter sa pierre à un édifice que chacun doit contribuer à construire ; celui d’un usage serein et sécurisé des technologies de l’information. LMPS Group est une société spécialiste des métiers de la sécurité de l’information, de la conformité, et de la gestion des risques. « Créée en 2007, c’est aujourd’hui l’un des acteurs à fort potentiel de croissance de l’écosystème du marché de la sécurité, avec une vingtaine de consultants spécialisés dans le domaine de la sécurité de l’information, de la conformité, et de la gestion des risques. LMPS Group qui se positionne sur le conseil, l’intégration, le management services et la formation, et compte plus de 12 pays d’intervention au Moyen-Orient, en Europe, en Afrique avec plus de 150 clients qui lui renouvellent leur confiance chaque année », indique l’entreprise.

 


MODALITÉS D’INSCRIPTION
Inscription au concours
 (par groupe de 3 personnes) avant le 27 septembre 2017 sur www.lmps-group.com • Pour participer au concours, il suffit de remplir un formulaire de candidature en ligne sur le site www.lmps-group.com avant le 27 septembre. Un comité d’organisation valide chaque participation et les candidats reçoivent des détails sur les challenges du hacking et la plateforme du concours.


Ce sujet vous intéresse ? Lisez notre article sur les 12 conseils de cybersécurité proposés par l’ANSSI ou regardez l’une de nos vidéos et contribuez vous aussi par votre sensibilisation ou celle de vos proches à la lutte contre la cybercriminalité au Maroc.

 

Texte : Jean-Gilles Oyone

Photos : DR

www.stylorouge.ma
www.stylorouge.ma

 

You might also like More from author